Histoire de jazz

 

Années 20

Le Jazz nait au début du XXe siècle, 1920, par le genre musical le Ragtime à la Nouvelle-Orléans.

« Rag » en anglais signifie « chiffon ». Mais pourquoi une telle appellation ?

 

Les américains blancs jouaient dans des bars ouverts 24h/24h pour animer le lieu.  

A l’époque, l’esclavage était présent, et c’était les noirs qui faisait le service.

Aucuns noirs ne jouaient en représentation. Mais dans la journée, il y avait un temps ou c’était plus calme, les bars se vidaient et c’était le temps du ménage appelé le temps du chiffon, le Ragtime. Les noirs américains s’installaient au piano et jouaient une improvisation inspirée de ce qu’ils avaient entendu dans la journée et de leur forte tradition musicale. Et le jazz commence.

Et c’est de là que nait la batterie.

 

Parmi les artistes célèbres de cette période Scott Joplin, Louis Armstrong…

 

Années 30

A la fermeture des bars, tous les musiciens se retrouvent sans travail et partent vers le nord, c’est à Chicago que le boogie débute.

D’autre s’arrête à New-York et démarre le swing dans le quartier de Harlem. Le bigband se forme, composé d’un piano, d’une batterie, d’une contrebasse, saxophones, trombones, trompettes. Ce style donnait la possibilité d’improviser individuellement. Un orchestre de variété de l’époque pour faire danser les gens d’où le nom « swing » qui signifie « se balancer ».  Sur une musique en 4 temps, vous pouvez claquer des doigts sur le 2e et 4 e temps pour chaque mesure, ce qui permet de swinguer.

C’est de la que nait le plunger (une ventouse en caoutchouc utilisée par les plombiers pour déboucher les éviers) qui sert pour la trompette pour créer le style jungle (bruit de la forêt) de l’orchestre Duke Ellington. (Sourdine utilisée dans la vidéo ci-dessous pour la trompette, cela modifie la sonorité).

(Maurice Chevalier amène la chanson française aux usa)

Parmi les artistes célèbres : Duke Ellington, Fletcher Henderson…

 

Années 40

La naissance du Bebop, au rythme beaucoup plus rapide et complexe. Le bebop se jouait dans des endroits beaucoup plus intime ou l’improvisation pouvait être mieux exploité, souvent dans des caves après leur concert.

Parmi les artistes célèbres : le saxophoniste alto Charlie Parker, le pianiste Thelonious Monk, le trompettiste Dizzy Gillespie.  

 

Années 50

Le cool jazz, plus léger, moins rythmé. Les contrebassistes ne sont plus seulement accompagnateurs mais deviennent solistes à part entière en prenant de plus en plus de chorus.

L’artiste célèbre Miles Davis.

 

Années 60

Le freejazz

Une grande période de revendication suite à la violence contre les noirs, la jeunesse noire américaine se rebelle et s’exprime aussi à travers la musique.

Ce style musical du jazz libre, permet une totale impro sans thème particulier, les solistes s’inspirent les uns les autres grâce à leur créativité, les styles sont mélangés. 

Parmi les artistes célèbres : John Coltrane, Ornette Coleman

 

Années 70

Avec l’influence de Jimi Hendrix, un des plus grands guitaristes du XXe siècles, inspiré par le blues, rock, freejazz…, Miles Davis fait naitre le jazz fusion ou jazz rock. Il inspire bien d’autres artistes.

Dans le jazz-rock, Le piano et la contrebasse deviennent acoustiques, les synthétiseurs, pianos électriques, la guitare électrique et la guitare basse.

Artistes célèbres : Jaco Pastorius, bassiste, s’inspire de Jimi Hendrix et Charlie Parkers ; Miles Davis

 

Années 80

On reste dans le jazz fusion avec le célèbre compositeur Miles Davis compositeur et trompettiste qui continue d’évoluer dans ce style musical. Il collabore avec un grand artiste du jazz fusion, compositeur et bassiste, Marcus Miller. Un album « Tutu » naitra en 1986 composé par Marcus Miller.

D’ailleurs vous pouvez retrouver Marcus Miller à Jazz in Marciac le 30 juillet. Vraiment à découvrir.

 

Années 90

Le jazz rap ou acid-jazz, Il s’agit d’un mélange de plusieurs influences musicales, le jazz se nourrit de différents styles tel que funk, soul, jazz, hip-hop, disco.

Le jazz va fricoter avec le rap dans les années 90.

Artistes connus : Jamiroquai, Incognito, galliano, Brand New Heavies.

 

Fin des années 90 début 2000

Et pour terminer le nu-jazz ou jazz électronique

Ce style se rapproche de l’acid jazz, associant une musique électro à du jazz.

Artistes connus : Saint Germain, Fila Brazillia, Bugge Wesseltoft...